logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7

Actualités

Quelques nouvelles Octobre 2017

DEVENIR SOI  -  Chapitre II

Carence structurelle de la loi et de l’enseignement normatifs dans les cas singuliers.

               Eu égard à un tel être*, à un moment donné de sa vie, la loi et la doctrine ont un caractère trop général pour avoir les moyens, la loi de lui commander valablement dans les situations et les circonstances exceptionnelles qui l’affrontent, la doctrine de correspondre utilement aux exigences et aux possibilités intellectuelles et affectives qui sont en lui effectivement dans son présent.

               Ainsi, aucune loi ne peut édicter d’une façon appropriée et précise les comportements dans les conditions extrêmes qui se présentent fréquemment aux étapes décisives de la vie des individus, et à ses frontières : amour humain, formation du couple, fondation de la famille avec les naissances, et toutes les situations qui en découlent (contraception, avortement, séparation, veuvage, vieillesse et approche de la mort, prolongement artificiel de la vie et euthanasie…). Il en est de même pour les nations en ce qui concerne leurs membres : (emprisonnement qui conditionne la vie d’un homme, peine de mort, guerre, terrorisme, torture, etc..). Aucune jurisprudence, par nature plus souple et faite pour porter remède aux limites fatales de la loi, ne saurait y réussir complètement. Tout au plus, lois et jurisprudences peuvent-elles être indicatives, non impératives.

 

               De la sorte, dans ces conditions exceptionnelles mais qui se rencontrent dans toute histoire humaine, le dernier mot revient finalement, à ses risques et périls, à chacun. Chacun y joue sa destinée spirituelle bien au-delà de ce qu’il peut en savoir. Les sociétés de toutes natures, ne sauraient être au mieux qu’éducatrices et, par une formation à long terme, elles ne peuvent que s’efforcer de réduire indirectement au minimum dans les situations extrêmes les erreurs des décisions aux conséquences toujours graves, souvent durables, parfois décisives et définitives.

               Ainsi de même, aucune doctrine, à cause de l’extrême diversité des êtres auxquels elle est enseignée, ne peut être présentée de façon adaptée à chacun d’eux en l’état actuel où il se trouve. Ce qui serait nécessaire aux uns afin de les ouvrir à leurs potentialités spirituelles, pour les autres serait poison et pierre de scandale. Inversement, ce dont certains ont besoin pour vivre spirituellement à mesure de leurs moyens et selon leur univers mental doit être refusé de ceux qui, s’ils s’y pliaient par « esprit d’enfance » mal conçu, ou par réaction contre l’ »esprit propre » et l’orgueil à l’égard desquels en la circonstance on les a fortement mis en garde, ou encore pour humilier l’intelligence au nom d’une ascèse ou d’une purification , à priori jugées indispensables de façon doctrinale, se mutileraient jusqu’à détruire en eux toute authenticité, finalement toute vie spirituelle véritable.

                                                                                                                                                                                                                                 Paul