logo
  • Aquarellemagnanerie

Cinéma et spiritualité

        Voici mes impressions après mon premier séjour à la Magnanerie de Mirmande lors de la rencontre "Cinéma et spiritualité" animée par Joseph Thomas.

        Tout d'abord mon premier contact avec les participants lors de l'apéritif de bienvenue a été chaleureux et bienveillant.

        Je disposais d'une chambre agréable et spacieuse, donnant sur le terrain qui entoure la Magnanerie, au confort simple et fonctionnel.

        En ce qui concerne la vie de la communauté, nous participions suivant un plan pré-établi à différentes tâches (épluchage des légumes, mise du couvert, préparation du petit déjeuner, vaisselle, etc.) dans une ambiance sympathique et conviviale.

        J'ai beaucoup apprécié les menus végétariens concoctés par Brigitte et Edith. Certains ont regretté un déséquilibre dans les menus surtout au début.

        Le temps de méditation en commun avant le petit déjeuner nous permettait de nous recueillir et de prier pour bien débuter la journée.

        La bibliothèque que Francis a mis à notre disposition nous a permis de découvrir la riche bibliographie de Marcel Légaut, des ouvrages sur Marcel Légaut, les livres de J.Thomas, les cartes de Claude Challandes ...

        Tout au long de la semaine, Joseph Thomas nous a présenté des extraits  de films à réflexion humaniste "lieu d'une transcendance à hauteur d'homme" comme l'écrit Joseph Marty.

J'ai découvert , entre autres:

-“Le retour” et “Léviathan” films du Russe Andréi Sviaguintsev.

-“Blancanieves “film de l'espagnol Pablo Berger.

- “Les premiers, les derniers” de Bouli Lanners.

- Deux cinéastes américains de la transcendance et du devenir, Eugène Green “ La religieuse portugaise”et “Le fils de Joseph” et Terrence Malik “The tree of life”.

J'ai particulièrement apprécié les échanges après les films qui éclairaient les points restés obscurs. Certains ont regretté qu'on n'ait pas davantage parlé de nos ressentis après les films. Les allusions à André Bazin, Henri Agel, Amédée Ayffre , Michèle Debidour, Olivier Clément, Adolphe Gesché....incitent à explorer la richesse de leur travail d’écoute de la qualité humaniste et spirituelle du cinéma.  

Ce fut une semaine riche entre apports des participants, rencontres, visions.

Si cette rencontre a une suite en 2018, je souhaiterais renouveler l'expérience.

Merci à Joseph pour son écoute, sa compétence et sa disponibilité.

                                                                   Chantal Malmontet  (Rodez)