logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7

Biographie

MARCEL LÉGAUT : UN HOMME EN MARCHE - UNE PERCÉE VERS L’AVENIR

Marcel LÉGAUT (1900-1990), normalien, universitaire et mathématicien de formation, professeur d'université à Rennes puis à Lyon, a d'abord animé de nombreux groupes spirituels dans le monde universitaire, dans une période de sa vie marquée par des rencontres décisives qui, dira-t-il, "participent au mystère de mon être" : celles du père Portal, de Gabriel Marcel, de Teilhard de Chardin, d'Édouard Le Roy...

L'expérience de la guerre va le marquer profondément : elle lui montre combien les intellectuels, comme lui, peuvent être désarmés quand ils sont confrontés aux réalités cruelles de la vie. A quarante ans, l'appel à l'intériorité et à la vie spirituelle pousse Marcel Légaut à abandonner l'existence protégée de l'universitaire. Il se marie et le couple décide de vivre l'existence de paysans montagnards dans une ferme isolée du Haut-Diois. Cet isolement lui permet de venir en aide à des réfugiés, juifs, déserteurs et réfractaires. Loin des cercles universitaires et des médias, Légaut joint à ses tâches de cultivateur et de berger celles de père de famille (ils auront six enfants), poursuivant au long des années une activité spirituelle exigeante, parfois avec des amis qui affluent l'été dans son hameau des Granges, puis qu'il retrouvera périodiquement, au temps de sa retraite, à Mirmande, au siège de l'Association culturelle qui porte aujourd'hui son nom.

Après vingt années de fidélité silencieuse, Marcel Légaut a perçu la nécessité de dire ce qu'il vivait et d'en témoigner : alors va se développer son oeuvre majeure, au long d'une vingtaine d'ouvrages qui témoignent de l'itinéraire atypique d'un homme libre. Après Travail de la foi (1962), Légaut entreprend la rédaction d'un volumineux ouvrage, L'accomplissement humain, dont l'éditeur demandera le découpage en deux volumes. Ces deux livres vont connaître un grand succès: L'homme à la recherche de son humanité (1971), Introduction à l'intelligence du passé et de l'avenir du christianisme (1970). D'autres ouvrages suivront, parmi lesquels : Mutation de l’Église et conversion personnelle (1975), Patience et passion d'un croyant (1978, 3ème édition en avril 2000), Devenir soi (1980, 4ème édition 2004), Prières d’homme (1978, 3ème édition 2004), Méditation d’un chrétien du XXe siècle (1983).

L'écriture de Légaut, perçue parfois comme abstraite (pourtant non dénuée d'humour), témoigne de la rigueur et de l'honnêteté intellectuelle indispensables à la recherche fondamentale (humaine et spirituelle) dont il a eu la passion toute sa vie. "Toute ma vie, j'ai cherché à connaître Jésus, à l'atteindre. On m'a parlé de lui et j'ai essayé de le comprendre avec mon intelligence. J'ai été ému et attiré par l'image que j'avais de lui. C'est ainsi que j'ai été conduit à une connaissance de Jésus qui est la communion de mon être à son être" (Patience et passion, p.73).

Ainsi a vécu Marcel Légaut, portant son Église douloureusement ("Ma mère et ma croix"- exergue à son livre Mutation de l’Église et conversion personnelle), mais dans l'espérance, et poursuivant hardiment sa quête... Un tel disciple, à la parole libre, apparaît comme un phare pour les temps qui viennent. Car ce chrétien a foi en l'homme, et il pense que le chemin de la foi en Dieu passe par l'effort de chacun pour s'accomplir dans son humanité, surtout s’il lui advient de faire en vérité la rencontre de cet homme accompli que fut Jésus de Nazareth.

Guy Lecomte
Président de l’A.C.M.L. de 1994 à 2006

 


 

Marcel Légaut

Né à Paris en 1900, agrégé de l’Ecole Normale supérieure et docteur en mathématiques, M. Légaut enseigna dans diverses Facultés. En 1940, sous l’impact de la 2 guerre mondiale et prenant alors conscience de certaines carences fondamentales de sa vie, il quitta l’université pour vivre comme berger de haute montagne dans les pré-Alpes du Haut-Diois.

Vingt ans après cette descente sociale sans esprit de retour et l’enracinement dans la vie ordinaire du travail manuel, de la famille et des relations, Légaut entreprit, après quelques essais préliminaires et durant dix ans, une réflexion sur la condition humaine et l’existence du croyant, qu’il recueille dans son livre L’accomplissement humain, vol I et II (en réalité, les titres donnés par l’éditeur sont : L’homme à la recherche de son humanité et Introduction à l’intelligence du passé et de l’avenir du christianime). Dans cette œuvre Légaut repense son itinéraire et celui de ses compagnons au cours de ce siècle de grandes convulsions et mutations, sans oublier d’examiner l’échec des églises, leur crise actuelle et comment elles pourraient réellement en sortir, en reprenant tout à la base à travers une conversion à l’essentiel de Jésus et en assumant, sans peur et avec foi, le défi d’une mutation face à l’avenir.

Sa réflexion se centre alors sur la foi en soi-même, sur la foi conjugale et paternelle, sur la foi en l’autre et face au réel, y compris sa propre mort et celle de ses proches. Tout un itinéraire de connaissance de soi, dans la ligne d’un socratisme chrétien – ou d’un christianisme socratique – l’amène à découvrir, de manière non idéologique, la foi en Dieu, à la « suite » de Jésus et une manière spirituelle d’agir dans le monde, à la façon d’un ferment, qui soit en même temps une manière adulte de se situer dans le christianisme.

Marié et père de six enfants, Légaut est l’auteur de vingt livres, dont seize ont été publiés à partir de 1970. Monsieur Portal, — un prêtre lazariste — son mentor, lui révéla dès sa jeunesse que l’honnêteté et l’intégrité intellectuelles sont essentielles pour une vie spirituelle vigoureuse qui, sans elles serait faussée, artificielle et stérile comme cela se produit souvent. Encouragé dans cette voie par Monsieur Portal, Légaut se refuse à suivre la voie normale de la vocation chrétienne à cette époque, à savoir, sacerdoce et vie religieuse ; en revanche, il s’engage à fond sur le chemin de la science. Fruit de ces décisions de jeunesse, d’autres choix ont suivi au temps de la maturité, comme évoqué plus haut. Par la suite, à un âge déjà avancé, bien qu’il ne fût ni philosophe ni théologien de métier, avec pour seuls titres sa ténacité et sa liberté (autres noms pour sa responsabilité), Légaut retrouva un ancien rêve de jeunesse : écrire de manière tout à fait libre et authentique sur la vie spirituelle telle qu’elle est, en marge des discours qui disent comment elle devrait être.

Partant de la condition humaine commune, Légaut nous offre dans ses livres, sa méditation, son témoignage et sa prière. Ses textes dont l’autorité et la vérité ne sont issus d’aucun mandat institutionnel ni d’aucune recommandation académique se justifient par eux-mêmes. Ils sont le fait d’un homme qui s’efforce de vivre vrai et de penser juste ; qui s’expose sans autodéfense, immergé, comme dit le poète, dans « les eaux vives de la vie » Et cela est inestimable.

Notice biographique de Domingo MELERO
Président de l’Association Marcel Légaut d’Espagne.
Traduit du castillan par Nicole Roulive