logo
  • Entete1
  • Entete10
  • Entete11b
  • Entete2
  • Entete3
  • Entete4
  • Entete5
  • Entete6
  • Entete7
  • Entete8
  • Entete9
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

  • 2020Concert Crest
  • 2020ConcertComps
  • 2020DireLesEveilleurs
  • 2020Valcroissant

Edito mai 2020

        Chers amis, nous venons d'être projetés en avant, comme « jetés » dans des « travaux pratiques » avant même toute pensée plus théorique sur le thème que nous nous étions donné pour  démarrer cette année 2020.  En effet, nous devions inaugurer une année exceptionnelle pour nous, car marquée, faut-il le rappeler, par  les deux « trentenaires » que sont la disparition de Marcel Légaut,  et la naissance de l'ACML, et cette inauguration débutait à notre rencontre pour l'AG d'avril, en particulier à la lumière d'une réflexion et d'un échange sur « la vie intérieure, l'intériorité ». Le confinement mondial imposé à chacun de nous tous, humains, pour lutter contre la pandémie virale  en a décidé autrement.  Mais rien ne nous empêche, et plutôt nous autorise, nous incite, nous pousse à approfondir ce thème silencieusement d'abord en notre for intérieur, toutes affaires cessantes, ou presque (si nos engagements sociaux nous en laissent la disponibilité), et sans dérogation à fournir à  quiconque.

            Mon projet pour cet édito de mai était de vous raconter une histoire (vraie) qui aurait trouvé sa place naturelle juste après la rencontre d'avril. Las ! Même si les circonstances ont changé, je vais le faire, et d'autant plus, car ces circonstances autour de nous, très bousculées, entrent en résonance avec le sujet-même de cette histoire, qui prend de fait un relief et des couleurs plus vives et ajustées.

           Cette histoire donc, vraie, mais aussi personnelle, m'est arrivée ces derniers mois, et elle traite à sa façon de ce thème de l'intériorité, tout en « brodant » si l'on peut dire autour d'un  « anniversaire » aussi... Et cela, grâce à l'entremise de jeunes personnes qui sont encore bien loin d'avoir atteint leurs trente années d'existence...

           mainsenfant1 Voilà, tout a commencé l'été dernier : en cadeau d'anniversaire pour mon entrée dans une nouvelle dizaine, mes trois petites-filles (âgées alors entre 16 et 8 ans) m'ont donné un album à dessins dont elles avaient réalisé elles-mêmes les premières planches, « m' offrant » de continuer à mon tour l'aventure qui se profilait, ou qui se « dessinait » (c'est le cas de le dire) si j 'entrais dans la proposition... Et c'était bien une « aventure », et pour elles et pour moi... dans une histoire sans paroles, donc,  car tout se joue (se « dit »?) avec des dessins. Pour une création commune conjuguant âges et générations.

            Une thématique un peu « légautienne » me semblait en jeu, autour globalement de l' « appropriation de l'événement » bien sûr, mais aussi a minima de l'échec, la jachère, le sens de notre vie, et bien sûr  la créativité, car ces thèmes couraient en filigrane dans ce début d'histoire que je vais vous résumer maintenant pour votre compréhension :

malgré des projets, rêves ou désirs forts d'un personnage central, les choses ne se passent pas comme prévu, comme anticipé... comment réagir et surtout s'approprier l'événement, ainsi que l'inattendu qui se trouve peut-être bien au rendez-vous... ?

Lire la suite

Quelques nouvelles mai 2020

L’ÉCHEC

Topo de Marcel Légaut du 1er août 1961 :   extrait n°3

Suite à l’observation d’un lecteur attentif,  nous poursuivons l’envoi des extraits du topo « l’échec » sur la base du décryptage réalisé par Xavier HUOT disponible dans « Topos des Granges de Lesches- Etés  1958 à 1961 » qu’il est possible de se procurer auprès de l’ACML.

… /… Autre cause de l’échec : une infidélité initiale.

Allons plus loin. On pourrait dans la perspective de ces échecs secrets qui se trouvent au fond du coeur, y voir non pas la conséquence d’une faute mais essayer d’y voir la conséquence d’une infidélité initiale.

Je vous ai souvent parlé de ce qu’on appelle « les vocations empêchées ». Il y a aussi des vocations qui auraient pu être ratées par le fait d’un manque de volonté au moment d’une décision. Quand on regarde les choses de près, on s’aperçoit que ces tares profondes sont enracinées bien au-delà de l’endroit où on peut préciser les fautes que l’on aurait pu commettre à l’occasion d’une vocation, soit qu’on ait retardé les décisions capitales, soit qu’on y ait renoncé.

MarcelLegaut1960aSoit que les échecs viennent du dehors et soient visibles immédiatement, soit qu’ils viennent du dedans et que pendant longtemps soient restés invisibles non sans continuer à poursuivre leurs dégâts, dans les deux cas, on ne voit pas du tout comment on peut trouver à l’origine une cause de l’ordre moral qui justifie l’importance de ces échecs. C’est une chose tout à fait nécessaire à préciser. Quand je parle d’échecs, ce ne sont pas des petits échecs, des échecs réparables (comme l’échec au bac), mais des échecs qui ne sont pas réparables et qui sont écrasants. Lorsque l’être n’est pas suffisamment fort spirituellement, les échecs d’un ordre ou d’un autre écrasent l’individu. Il y a des êtres qui sont littéralement terrassés, écrasés, définitivement écrasés et terrassés par des échecs de cet ordre.

Lire la suite