logo
  • Entete1
  • Entete10
  • Entete11b
  • Entete2
  • Entete3
  • Entete4
  • Entete5
  • Entete6
  • Entete7
  • Entete8
  • Entete9
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

  • 2020VieSpirituelle
  • 2020Concert Crest
  • 2020ConcertComps
  • 2020DireLesEveilleurs
  • 2020Valcroissant

Edito avril 2020

Marcel Légaut est plus que jamais actuel !

Cette année 2020, nous activons en nous la mémoire vivante de Marcel Légaut à travers deux anniversaires. Il y a trente ans qu’il nous quittait et cinquante ans que paraissaient ses deux grands livres, œuvre de sa longue maturation humaine et chrétienne : Introduction à l’intelligence du passé et de l’avenir du christianisme (1970), suivi un an plus tard de L’homme à la recherche de son humanité. Sa démarche spirituelle peut-elle continuer à inspirer nos contemporains ?

Le monde d’aujourd’hui comme il va...

Nous vivons dans un monde instable, incertain et dangereux. Un capitalisme puissant y fait la loi, les échanges économiques sont bouleversés par la mondialisation, le monde entier est aux prises avec une grave crise écologique et migratoire, communications et fake news circulent en abondance désordonnée sur la toile au point de provoquer une crise de confiance dans la parole d’autrui, un scepticisme rampant et insidieux s’installe dans les têtes des citoyens et de responsables politiques de l’Union Européenne, les valeurs sûres portées au pinacle de notre temps sont la consommation et le bien-être individuel, les religions instituées, en perte de vitesse numérique, se replient dans leur cocon, etc..

Dans ce contexte, beaucoup d’individus sont désemparés, se sentent impuissants, sombrent dans la résignation, la révolte ou l’amertume, et se réfugient dans leurs frontières familiales, claniques, sociales, nationales, religieuses. Heureusement, de nombreuses personnes et groupes résistent à la morosité, à l’inconscience, à la passivité. Comment éveiller ou réveiller les autres ?

Légaut, sel et ferment pour les hommes et les femmes du XXIème siècle

L’éminent service que Légaut peut leur rendre, en ce début du XXIème siècle, c'est de les appeler à prendre en main et au sérieux leur vie personnelle et sociale sans tricher, sans s’évader, sans pratiquer la politique de l’autruche, de leur proposer une démarche pour s’approprier d’une manière créative les événements et les situations de leur existence pour en faire des tremplins de maturation, d'approfondissement et d'accomplissement en tous domaines. Sur ce chemin d'humanisation, certains appels de Légaut peuvent aider à conjurer certains traits de mentalités négatives et à développer un esprit de liberté intérieure, de solidarité et de fraternité.

Lire la suite

Quelques nouvelles d'Avril 2020

                L’ÉCHEC

Topo du 1er août 1961 : Extrait n°2

N’est il pas contre-intuitif de renverser l’ordre des valeurs  dans une société du XXIème siècle qui magnifie  la réussite et fustige l’échec? Nous découvrons ici  un Légaut qui s’exprime avec spontanéité et proximité. Pour approfondir ce qu’il nous invite à découvrir, il est possible de relire  « l’échec à la dimension de l'existence », un chapitre de « Travail de la foi » qui a été publié un an après.  On retrouve alors l’écriture rigoureuse de Légaut et sa pensée qui, bien que  portant  des traces de sa  formation religieuse d’origine et de son époque,  interroge. Sa réflexion  peut-elle nous éclairer  à un moment où une pandémie, qui est un échec planétaire, et bien d’autres considérations  questionnent radicalement certains d’entre-nous?

Je  prends des exemples assez faciles.

            Certains mariages qui n’ont pas pu se faire pour une raison ou pour une autre : la fiancée est morte…prenons le cas le plus simple ! Cela  peut laisser une blessure intérieure que le temps peut apaiser, mais ne peut pas faire disparaître. Quand l’homme ou la femme - quand il pense au moment où sa vie s’est d’une certaine manière brisée, on porte encore non seulement les conséquences ultérieures mais encore la souffrance présente. Il y a donc des échecs plus secrets, beaucoup plus invisibles, qui ne se découvrent qu’à la longue, des échecs qui demandent qu’on ait déjà beaucoup vécu pour les apercevoir. Ce sont ceux qui sont la manifestation, la conséquence de « malformations initiales ». Par exemple, un mauvais caractère ! Au début on ne s’en aperçoit pas. Et puis petit à petit, on s’aperçoit qu’on n’est pas capable de vivre en société, de s’entendre longtemps avec quelqu’un … Et il y a bien d’autres manières de « malformations intérieures » qui ne se manifestent pas au départ et qui, à la longue, deviennent progressivement catastrophiques. Ce sont des échecs qu’on découvre après.

Lire la suite