logo
  • Entete1
  • Entete10
  • Entete11b
  • Entete2
  • Entete3
  • Entete4
  • Entete5
  • Entete6
  • Entete7
  • Entete8
  • Entete9
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

Edito octobre 2019

Association Marcel Légaut Espagne

Francis Bonnefous me demande de vous commenter comment s’est passée cette année à l’Association Marcel Légaut d’Espagne (AML) et je pense que c’est une bonne proposition que de le faire pour un « édito ». Que dire alors ?

DomingoMeleroPhoto1. Le plus important de l’année 2019 a peut-être commencé en janvier quand nous avons envoyé aux adhérents le dernier Cuaderno de la Diáspora n° 30. Pourquoi était-ce le dernier envoi depuis 1994 ? Parce que nous y publions un chapitre de Mutation de l’Église et conversion personnelle qui nous manquait encore. Nous avons ainsi atteint l’objectif d’avoir en espagnol tous les textes publiés comme livre par M. Légaut. Cet objectif a commencé il y a presque quarante ans quand en 1981, j’ai commencé à traduite Devenir soi et mon ami Paco Cuervo a commencé à traduire après, Méditation d’un chrétien du XXème siècle. Vous trouverez le récit de tout cela dans : « Légaut et l’Espagne », p. 96 et ss. de Marcel Légaut – Un témoin pour le XXIème siècle, Paris, Temps Présent, 2017.

Que nous reste-t-il à faire ? Répertorier les chapitres et parties des livres parus de façon fragmentaires dans les Cuadernos et faire que les livres soient disponibles aussi bien sur papier que sous forme numérique pour atteindre les personnes intéressées par M. Légaut en Espagne comme en Amérique Latine.

2 . Après les Cuadernos, nous avons pensé à lancer à partir de janvier 2020, une édition numérique améliorée de notre Bulletin bimensuel. Sur quels sujets, sous quelles rubriques ? Jusqu’à maintenant, l’unique rubrique était une brève présentation, faite par quelqu’un de l’équipe, du texte des Cuadernos que nous mettions périodiquement sur le web en accès direct (marcellegaut.org). Nous en sommes au Cuaderno n° 13.

Dans la nouvelle série des Boletines de la Diáspora, nous ajouterons deux autres Rubriques. Premièrement la publication d’une page choisie de M. Légaut présentée ou commentée par quelque adhérent ou ami, qui nous dira pourquoi cette page ou cet extrait est ou a été spécialement important pour lui. Et deuxièmement,  une autre rubrique, « Suma de poquedades », où les amis pourront publier leurs réflexions ou études ainsi que leurs commentaires de quelques pages choisies d’un autre auteur. Comme dans les Cuadernos, nous voulons faire connaître des auteurs et des réflexions en affinité avec les recherches de M. Légaut : reprendre tout depuis la base, repenser le christianisme et chercher une façon de concevoir la vie spirituelle vécue et exprimée dans les catégories de notre univers mental actuel.

Lire la suite

Quelques nouvelles novembre 2019

LES TRANSPARENCES DU REEL - Marcel LEGAUT, août 1984 (Belgique)

Cependant pour progresser vraiment dans ce que son humanité comporte d'essentiel et par suite d'original et d'unique, il ne suffit pas à l'homme d'user sans plus de ce qui se propose à lui ou de ce qu'il conquiert, de subir passivement ce qui s'impose à lui ou de s'en accommoder avec souplesse. Non, il lui est nécessaire d'accueillir tout cela, et de se l'approprier par une activité qui lui est personnelle. Seule, cette activité singulière oeuvre à l'unité et à l'unicité de la réalité consistante et stable que secrètement l'homme est en puissance de devenir, comme déjà l'expérience le lui fait intuitivement entrevoir à certaines heures...

MLAN moissonsB 1945aCette activité d'accueil et d'appropriation constitue l'essentiel de la vie spirituelle. Elle est inséparablement liée aux autres activités de l'homme, sans en être seulement la conséquence et le développement. Tout en usant au mieux des techniques qui peuvent être apprises et que la pratique permet de perfectionner, cette activité les déborde. En effet dans son exercice on découvre à longueur de vie grâce aux progrès de la conscience de soi, une action au plus intime laquelle ne vient pas seulement des initiatives qu'on a prises. Encore faut-il cependant pour que cette action puisse s'effectuer que, consciemment ou non, on s'y prête, qu'on y collabore sans réserve, qu'on y communie totalement. C'est en quoi cette activité est proprement créatrice. Ce qu'elle opère, tout en étant dépendant de ce que l'homme fait, est principalement un fruit de ce qu'il est ; fruit nourri aussi d'une sève autre que son seul sang, mûri aussi à une lumière autre que ses seules clartés.

Ainsi seulement l'homme atteindra progressivement à la possibilité de ne pas être déterminé totalement par les circonstances, de sa vie comme l'y menace tout particulièrement la civilisation actuelle, citadine et industrielle. Pourrait-il autrement résister aux pressions omniprésentes d'une société aux fonctions toujours plus nombreuses, imbriquées les unes dans les autres, oeuvrant sur des masses humaines à la densité de population toujours plus dense ? Ainsi seulement il parviendra à passer de la situation du départ où il n'est qu'un simple produit standard de l'histoire et de la société à la condition où, chemin faisant, il approche de la réalité unique qui à jamais pourrait être sienne. Autrement, ne se trouverait-il pas condamné à retourner définitivement un jour dans le Monde de la matière dont il est issu ?

Lire la suite

Quelques nouvelles octobre 2019

LES TRANSPARENCES DU REEL - Marcel LEGAUT, août 1984 (Belgique)

Il est beaucoup de demeures dans la maison de mon Père a dit Jésus selon le IVe Evangile ; il y a aussi beaucoup d’antichambres ici-bas pour y introduire. C’est de l’une d’entre elles que je me propose ce matin de vous parler. Ce que je vais vous dire de la vie spirituelle proprement humaine et de la vie spirituelle spécifiquement chrétienne, relève donc d’une vue qui m’est personnelle. Je ne prétends pas vous exposer ce qui est communément pensé à ce sujet dans les Eglises et notamment dans la confession catholique à laquelle j’appartiens depuis ma jeunesse. Je vous livrerai simplement ce que je m’efforce de vivre à mesure qu’au long des années je le découvre à travers ma prise de conscience de la condition humaine et de cette grande et complexe réalité qu’est le christianisme.

Plus l'homme accroit ses connaissances sur le Monde de la matière et de la vie dont il est issu, d'un Monde qui se révèle à lui d'une immensité sans bornes dans le temps et l'espace, plus il se découvre infime et éphémère. C'est au point que rien ne peut lui donner l'image de cette disproportion extrême. Désormais, de nos jours plus encore que par le passé, à mesure que l'homme devient mieux conscient des conditions où il vit, il est fasciné davantage par cette disproportion écrasante. Malgré des auto-défenses instinctives elle ne cesse de s'imposer à son esprit en même temps que grandit sa science et que s'accroît sa lucidité. A certaines heures, l'homme ne peut pas ne pas se poser la question ultime : "qui suis-je" moi dont la vie est si brève et les moyens si bornés au sein de l'Univers impensable dans ses dimensions ? Sa réponse, véritable option de base, dicte sa destinée. Cette option est foncièrement enracinée en lui bien plus qu'elle n'est voulue et décidée par lui. Elle est lui plus encore que de lui. Cette option fonde le sens de ses jours ou au contraire leur dénie toute raison d'être.

Lire la suite