logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

Could not load widget with the id 12.

Edito décembre 2017

La mémoire d’une naissance…

           Décembre n’est pas un temps pour « oublier »,  même certains mots… Dans un monde bouleversé,  se contenter d’être  n’est  pas  la  posture  qui me conviendrait. (Voir QQN, oct. 2017)  Aussi, en guise de vérification,  ai-je  rouvert, à cette date du 9 juillet 1942, [1] le Journal d’Etty Hillesum, souvent relu, médité, partagé, lorsque j’étais en activité  à Marsanne, dans la Drôme… L’extermination des Juifs est enclenchée aux Pays-Bas… A l’arraché,  d’heure en  heure ce jour-là,  Etty note ce qui brûle en elle.  Lucide, elle veut « oublier »  les grands mots consolateurs. Le lendemain, elle  se ravise et se promet, si elle survit à cette époque, d’écrire sur Dieu, la Vie, la Mort, la Souffrance, l’Eternité des « petites histoires sur fond de silence ». Le 12 juillet,  dans une prière  intime, par vingt fois elle s’adresse à « son Dieu »  pour se dire et Lui dire l’immense douleur humaine de ce destin de masse. Que sait-elle de Dieu ? Est-ce important ?   Quelques semaines plus tard,  dans  le camp de transit vers Auschwitz,  elle se donne pour mission d’être « un baume versé sur tant de plaies » et même, « le cœur pensant de la baraque ». Ainsi nous livre-t-elle   sur  la Vie, la Souffrance, la  Mort, l’Eternité,  et sur sa relation à « son Dieu » des paroles inoubliables.  Elle avait 28 ans.

Lire la suite

Quelques nouvelles Décembre 2017

L’obéissance de fidélité et l’adhésion de foi, par l’activité créatrice qu’elles comportent, permettent, en renouvelant l’enseignement et la loi qui furent utiles dans le passé, de les rendre bienfaisants dans le présent.

               Toutes ces considérations rendent en outre manifeste la nécessité de l’obéissance de  fidélité et de l’adhésion de foi pour que chacun, restant à sa place, aide à la mise à jour aussi rapidement que possible de la loi et de la doctrine, afin que celles-ci jouent exactement leur rôle auprès de l’homme et dans les sociétés dont il fait partie. Sans cette obéissance et cette adhésion de haute qualité, la loi et la doctrine restent dans l’état où elles se trouvaient à leur origine quand, supposons-le, elles étaient adaptées à leur temps, ce qui rendait raisonnables l’observance et l’adhésion qu’alors on leur donnait.

               Conservées seulement, souvent surchargées d’ajouts comme pour compenser ce que le principal n’apporte plus, la loi et la doctrine sont condamnées à se trouver de plus en plus en porte à faux sur les besoins et les possibilités des époques nouvelles, à ne plus être en mesure de s’y accorder utilement. Tout au contraire, elles peuvent en arriver à méconnaitre les aspirations les plus  légitimes et les potentialités humaines les plus nécessaires pour l’avenir, à les nier et à les contrecarrer. Sans aller jusqu’à cette extrémité, elles offrent à beaucoup d’hommes l’occasion et le prétexte de défendre des exigences intimes qui leur demanderaient davantage que ce qu’elles leur imposent. Elles en arrivent ainsi, à les empêcher de grandir dans la vie spirituelle au nom d’une spiritualité réduite à l’exercice de l’obéissance et de l’adhésion de passivité ou de raison.

Lire la suite