logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

Could not load widget with the id 12.

Edito janvier 2018

                   

          L’année 2017 s’achève et chacun, à sa place, dans et autour de notre association, fait ce qu’il pense devoir faire, à quelque titre que ce soit. La ruche travaille. Merci à chacun.

           Parmi les traces ‘’visibles’’ de l’année,  la parution de  ‘’PRIER15 JOURS AVEC M.L.’’ autour de D. Barnérias, ‘’  UN TEMOIN POUR LE XXI ème siècle ‘’par E.Fouilloux et D.Lerch,  la réedition augmentée de ‘’PRIERES D’HOMME’’ …et tout récemment le dernier recueil de Xavier Huot   « MARCEL LEGAUT, sa pensée et ses « camarades » (2 tomes, 534 pages). Je l’attends avec …émotion, car je le sais, bien plus qu’un inventaire du passé, ces traces portent en elles, sous un coffret patiné par le temps, un trésor, un état d’esprit, une soif neuve qui aujourd’hui encore nous sollicite, nous conduit à poursuivre et à inventer.

           Dans cette aventure humaine qui débute en 1925 autour de M.L., inaperçue bien souvent car elle n’est pas que de ce monde, la découverte de la solitude fondamentale s’accompagne  de la nécessité de rencontres régulières « où les gens ne croient perdre leur temps en se taisant ensembles »,  «  car nous avons besoin les uns des autres pour nous approfondir spirituellement . « Ce queAquarellemagnanerie donnent ces rencontres va bien au-delà de ce que nous pouvons atteindre chacun de notre côté » (Articles et conférences Cahier 8 Tome II p.377 ).Peut-on penser qu’il y a là un des innombrables grain de sel dont ont besoin les sociétés pour ne pas devenir ‘’anti-humaines, anti-spirituelles’’ ? (Q.N.314 1ère page).

            Le calendrier de l’A.C.M.L., entres autres, avec les 30 ans de la mort de M.L. en 2020, le centenaire des groupes Legaut en 2025 nous donnera l’occasion de renouer avec la brûlure intérieure de cette singulière fraternité de ‘’camarades ‘’, qui étaient bien de ce monde.

            Je nous souhaite pour 2018 de « rêver d’une communauté » et de souffler sur ses braises, là où nous sommes.

Francis Bonnefous  

            

Quelques nouvelles Janvier 2018

MEDITATION AVEC Marcel Légaut. LA MESSE

« Vous m’avez demandé de faire une petite méditation sur la messe. Je vous avoue que j’aurais eu beaucoup plus de facilité pour vous en parler il y a quelques années que maintenant. Il y a quelques années j’avais encore quelques illusions en pensant que ce qui viendrait demain serait dans une ligne suffisamment proche de ce que nous vivons aujourd’hui et surtout de ce que nous avons vécu hier de sorte que je voyais l’avenir à partir d’une purification et d’une transposition du passé. Alors je vous avoue soit parce que je vieillis, soit parce que les évènements évoluent d’une façon importante, que j’ai l’impression que l’avenir se prépare à travers quasi une sorte de mort par le fait que ce sera pas à proprement parler un prolongement. Enfin ce sera bien, malgré tout, un prolongement, mais il y a une différence de notation entre quelque chose qui va naître à partir de ce qui est déjà et quelque chose qui va renaître au-delà de ce qui, jusqu’à présent, a été vécu. La différence est considérable. J’avoue, pour ma part, que je suis dans une situation où je savais ce que je pouvais espérer jadis et où j’ignore, maintenant, ce que je peux espérer pour l’avenir. Ce qui reste important pour moi c’est que ce que Jésus a vécu ne peut pas disparaître et, très probablement, malgré 20 siècles de christianisme, nous ne l’avons pas encore vraiment compris. Je dirais même, nous l’avons compris d’une telle façon qu’il faut nous déprendre de ce qui a été compris pour approcher le mystère de cet homme. Une chose essentielle, à mon point de vue, de ce que Jésus a vécu: l’essentiel n’est pas dans ce que Jésus a dit, ce qu’il a fait, mais son évolution. Hériter du passé, pour en hériter vraiment, en vivre à notre mesure, s’efforcer en s’y donnant que ce passé vive mais, grâce à ce qu’on reçoit, grâce à ce don qu’on fait, critiquer ce passé et le dépasser. C’est plus un mouvement qu’une religion que Jésus a créé, or nous avons une religion. Cette religion s’est construite sur une base statique proprement en contradiction avec ce mouvement que Jésus a apporté. C’est autour de cela que je puis parler mais sans plus.

Lire la suite